Urbanisme

En tant que responsable de l’urbanisme,
M. Philippe CARBONNE
se tient à votre disposition pour tous vos futurs projets d’aménagement et de construction.

Disponibilité : sur rendez-vous
Tél : 05.46.35.81.73


Autorisations d’urbanisme

Toute nouvelle construction indépendante du bâtiment d’habitation (cela peut être un abri de jardin, un barbecue, un carport, un garage …) est soumise à déclaration préalable quand l’emprise au sol (projection verticale du volume de la construction, débords exclus) ou la surface de plancher est supérieure ou égale à 5 m² et qu’elle répond à un ou plusieurs des critères suivants :

  • Emprise au sol inférieure ou égale à 20 m²
  • Surface de plancher inférieure ou égale à 20 m² 
  • Hauteur au-dessus du sol inférieure ou égale à 12 mètres

Au-delà de ces critères, un permis de construire sera exigé.

Pour les extensions (surélévation ou de la création d’une véranda) une déclaration préalable de travaux est exigée quand vous créez une emprise au sol ou une surface de plancher de plus de 5 m² et inférieures ou égales à 40 m². Si l’agrandissement est compris entre 20 m² et 40 m² et qu’il porte la surface totale à plus de 150 m² de surface de plancher, il faudra demander un permis de construire et recourir à un architecte.

Si votre projet n’est pas soumis à autorisation d’urbanisme, vous devez consulter, à la mairie, le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI).

Votre projet devra respecter les règles du code de l’urbanisme et du PLUI. 

Déclaration de travaux

lien vers le site du ministère ici

Demande de permis de construire

lien vers le site du ministère ici

Permis de démolir

Permis de démolir | service-public.fr

La démolition, d’une construction close ou non, est assujettie à autorisation qu’elle soit totale ou partielle, qu’elle donne lieu ou pas à une reconstruction. 

PLAN LOCAL D’URBANISME INTERCOMMUNAL CDA LA ROCHELLE

lien vers la page PLUI de La Rochelle

cartes et zonages PLUI

NOTE D’INFORMATIONSUR LA LUTTE CONTRE LES TERMITES

Termites bois : qu’est-ce que c’est ?

Les termites sont des insectes xylophages qui vivent dans le sol, en colonies organisées comprenant des « soldats », des « ouvriers » et des insectes sexués à vocation reproductrice.

On appelle parfois les termites « fourmis blanches » (ne pas confondre avec les fourmis charpentières, qui n’ont rien à voir).

Voici une carte des départements couverts par un arrêté préfectoral délimitant les zones infestées par les termites :

Comment déceler la présence de termites ?

L’un des problèmes avec les termites, c’est qu’ils sont très difficiles à déceler, car ils ne font pas de bruit et ne produisent pas de sciure, contrairement aux insectes à larves xylophages.

Toutefois, des trous à intervalles réguliers (trous de sortie des termites devenus adultes) peuvent indiquer la présence de termites. Si des termites ont été signalés autour de chez vous, vous pouvez poser des témoins non traités en plantant des piquets en bois sec dans un coin ou en posant une planche sur le sol pour repérer leur présence. Ces témoins pourront être déplacés tous les 45 jours.


Ne pas les attirer
-rendre inhospitaliers les abords des maisons en détruisant souches et racines.
-ne pas entreposer à même la terre, planches, palettes, meubles, journaux, cageots, branches (le compostage des fermentescibles et l’humus peuvent les attirer et les nourrir).
-lutter contre l’humidité des habitations, caves et vide-sanitaires; combattre toutes les infiltrations d’eau.  

Ne pas les introduire
-Ne pas apporter de terre de remblais ou des décombres. Ils peuvent contenir un ou plusieurs petits groupes de termites.
-Les plantes en pot et les arbres en motte peuvent abriter des termites. Examiner la terre en dépotant et la plonger quelques jours dans l’eau pour éliminer les termites si nécessaire, et en cas de doute.
-ne pas ramasser de bois mort et ne pas récupérer de vieilles poutres sans contrôle préalable. 

 Grâce aux déclarations faites en mairie, le conseil municipal pourra définir sa politique en matière de contrôle et d’élimination et délimiter un périmètre de lutte. 
N’essayez pas de les traiter vous-même. 
Il est indispensable de prévenir vos voisins.